MOT DU DOYEN

Chères toutes et chers tous,

BONNE RENTRÉE 2017/2018.

Je vous souhaite de bonnes fêtes de L’Aïd à TOUTES et à TOUS.

Comme vous avez certainement remarqué, non seulement notre étudiant d’aujourd’hui lit peu de livres en version papier, mais quand il le fait c’est de moins en moins par plaisir.

Notre étudiant est séduit par les opportunités rendues possibles par les ouvrages numériques. Il passe son temps à lire des textes numériques.

Il est tenté de lire de façon plus régulière quand il s’agit d’un ouvrage numérique parce que le contenu multimédia (les images, le son, la vidéo) rend la lecture plus agréable et incite et pousse l’étudiant à lire.

Pendant la lecture d’un texte numérisé, notre étudiant peut collaborer, en temps réel, avec d’autres camarades de son groupe ou de sa section. Il peut partager plus facilement ce qu’il lit.

Pour l’étudiant, l’ouvrage numérique est synonyme d’accès en tout temps à la lecture, peu importe où il se trouve.

Il peut aussi comprendre plus facilement la signification de mots (en cliquant sur un mot, on obtient sa définition).

En plus, l’ouvrage numérique offre la possibilité à l’étudiant de chercher en quelques secondes un mot ou une phrase et à son auteur la possibilité d’actualiser continuellement son contenu.

Et contrairement à son cartable, le PC de l’étudiant peut contenir des centaines d’ouvrages.

Chers Collègues,

Notre faculté doit entrer dans l'ère du numérique. Ce type d’ouvrage doit être vivement SOUTENU. Tout collègue auteur de ce type de support pédagogique doit être vivement ENCOURAGÉ.

L’enseignant voulant mettre son cours, ses séries d’exercices de TD ou ses TP, sur le site de la faculté, doit être vivement ACCOMPAGNÉ et son travail doit être RÉCOMPENSÉ. Récompensé par son responsable administratif, son responsable pédagogique, par son comité scientifique et par son conseil scientifique. C’est notre rôle à tous.

Comment l’encourager ? Chacun selon ses prérogatives. Notre objectif est d’avoir tous les cours, tous les TD (avec ou sans solutions) et tous les TP sur le site de la faculté. Pour cela, une rubrique et un lien au sein du site, vont être créés.

Et il n’y a pas que le site de la faculté.

Organisons-nous en groupes, en sections, en modules, en unités pédagogiques… pour contacter nos étudiants pour des fins pédagogiques (des collègues le font déjà). Il y a aussi la plateforme pédagogique « moodle » (des collègues l’utilisent déjà).

Car le temps où notre étudiant découvre la série d’exercices pendant la séance de TD, doit être révolu.

Le temps où notre étudiant découvre le contenu de son cours dans un amphi doit être terminé. Les méthodes des années 80, 90, 2000 doivent disparaitre. Leur cycle doit prendre fin.

Parce que l’enseignement a besoin de transformations et nous voulons participer, comme acteurs dynamiques, à ces rénovations.